Antoinette Fouque - Psychanalyste


Antoinette Fouque - Psychanalyste

En 1964, Antoinette Fouque (http://antoinettefouque-psychanalyste.blogs.nouvelobs.com/) devient maman. Elle ressent à ce moment les difficultés que doit affronter une femme lorsqu’elle assume ses fonctions de mère et d’épouse tout en ayant un métier en même temps. La jeune femme étudie dans les Bouches-du-Rhône avant de s'installer à Paris pour étudier les Lettres. La Marseillaise est encore à l'université quand elle se marie avec René Fouque. Elle gardera toute son existence un ancrage politique marqué à gauche de ses années passées dans un quartier populaire. Antoinette Fouque a de qui tenir puisque son père est un militant syndicaliste.

Evidemment, Antoinette Fouque a pris part à quelques livres collectifs et à de multiples débats. Elle a dirigé l'écriture du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel raconte quarante siècles de création des femmes à travers le monde. Le combat de cette féministe n'a rien à voir avec un militantisme sans concessions, il défend son attachement à la place de mère. Antoinette Fouque n'est pas en accord avec l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir.

Une militante de tous les combats

Antoinette Fouque prend la défense de femmes en danger comme la Bangladaise Taslima Nasreen et la Birmane Aung San Suu Kyi. La militante tient des conférences à l'ONU comme dans le monde entier pour prendre la défense de la cause des femmes. Pour la militante, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. Ce sont les mots écrits d'une banderole qu'elle agite lors d'une manifestation parisienne du MLF. l’Observatoire de la Misogynie et Le Collège de Féminologie ont été fondés par Antoinette Fouque.

Antoinette Fouque collabore en tant que critique avec différentes maisons d'édition parallèlement à l'enseignement. La jeune femme s'est lancée dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres. Le cercle de réflexion appelé Psychanalyse et Politique, à l’origine du Mouvement de libération des femmes, a été créé par cette grande militante. C’est au début de la décennie 1970 qu’Antoinette Fouque participe à une UV illicite sur la sexualité féminine avec Luce Irigaray, psychanaliste féministe.

L'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation lancée par Antoinette Fouque durant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme. La notion d'égalité représente l'une des principales luttes du mouvement. Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée à l'initiative d'Antoinette Fouque se positionne à gauche.

Du MLF à l'AFD

Antoinette Fouque quitte le MLF lorsqu'elle s'envole pour les USA au début de la décennie 80. Le mouvement est alors victime de luttes intestines et a de moins en moins d'activistes. En 1989, à son retour à Paris, la militante lance l'Alliance des femmes pour la démocratie. Le droit des femmes fut la grande lutte de la vie d'Antoinette Fouque.